AFFAIRE PORT AUTONOME : Le mouvement syndical rompt le dialogue avec le gouvernement

La crise sociale pourrait être relancée dans les prochains jours en Guinée. En raison de la décision catégorique et unilatérale du mouvement syndical de rompre définitivement le dialogue social préalablement engagé avec le gouvernement.
L’annonce de cette nouvelle a été faite sur les antennes de certains media locaux par le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée, CNTG, Ahmadou Diallo. Lequel a mis l’occasion à profit pour dénoncer le manque de volonté du gouvernement d’instaurer une vraie démocratie en Guinée.
Ahmadou Diallo a noté que le refus des autorités nationales de libérer le syndicaliste du Port Autonome de Conakry, Cheick Touré, a arrêté, rapporte-t-il, dans le cadre du strict exercice de son droit syndical.
Pour ces raisons le mouvement social s’engage à rompre le dialogue avec le gouvernement dit-il.

Sékou Condé

Commentaires