CRISE DANS LE SECTEUR DE L4EDUCATION : Jusqu’où bras de fer entre Kassory et Aboubacar Soumah

Le silence du président Alpha Condé face à la grève des enseignants étonne plus d’un. Elle trouverait selon nos informations son explication dans le fait que le locataire de Sékhoutouréyah laisserait soin à son premier ministre de gérer tout seul cette affaire.
Bien entendu dans l’intérêt du gouvernement et du peuple de Guinée. Seul hic, c’est que cette crise ne se dissipe guère loin s’en faut. Elle semble s’aggraver à mesure que le temps passe. Vu que les écoles, du moins publiques, en particulier de la capitale, ne sont toujours pas fréquentées par les élevés et bien plus par les élèves. Cela trois semaines après la date officielle de l’ouverture des classes.
En fait selon des sources généralement informées le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana aurait dit au chef de l’Etat de lui laisser faire face cette crise. Alors même que le chef de l’Etat apprend-on s’apprêtait à faire des concessions.
Vrai ou faux ? Toujours est-il que le premier ministre serait aujourd’hui la personnalité plus impopulaire qui soit. En tous les cas sa cote de popularité serait au plus bas niveau. Au point qu’il risque de se faire huer dans certaines localités du pays profond dans le cas où il s’y rendrait par exemple dans le cadre de la campagne d’investissement.
Un vari bars de fer entre le syndicaliste Aboubacar Soumah et le premier ministre. Kassory

K.Kourouma pour lesofa.info

Commentaires