MONDIAL 2018 : Egypte, Tunisie et Nigeria ne sont plus qu'à un pas


  • Avant-dernière journée des qualifications en Afrique
  • La Tunisie, le Nigeria et l’Egypte peuvent déjà se qualifier pour Russie 2018
  • Verdict repoussé dans le Groupe D : Afrique du Sud-Sénégal sera rejoué le 12 novembre
Cinq groupes, et seulement cinq qualifiés pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 : les places valent cher dans la Zone Afrique. Pour l’avant-dernière journée, trois équipes ont la possibilité de valider leur billet : la Tunisie, le Nigeria et l’Egypte. Mais seuls les Super Eagles ont leur destin en main, Tunisiens et Egyptiens étant dépendants des autres résultats dans leur groupe respectif.
FIFA.com présente les enjeux des rencontres de la cinquième journée, étalée entre le 6 et le 8 octobre.
RAPPEL : Seuls les premiers de chaque groupe se qualifient pour Russie 2018

Groupe A
La Tunisie y est presque, et doit prendre quatre points en deux matches pour revenir en Coupe du Monde après 12 ans d’absence. Elle espère prendre les trois premiers en Guinée, déjà éliminée, qui pourraient suffire pour officialiser sa qualification, si la RD Congo ne gagnait pas contre la Libye, elle aussi hors course et qui jouera son match "à domicile" en Tunisie. Si d’aventure, les Congolais s’inclinaient à Monastir, les Aigles de Carthage pourraient même se contenter d’un nul en Guinée.
Groupe B
Les 400 000 habitants d’Uyo pourraient tous se retrouver dans la rue pour fêter la qualification du Nigeria si les Super Eagles s’y imposent contre la Zambie. Mais en gagnant à l’aller et au retour contre l’Algérie lors des deux dernières journées, les Zambiens avaient déjà repoussé la fête nigériane, et sont décidés à récidiver pour conserver une chance de voir la Russie. Pour leur part, le Cameroun et l’Algérie sont déjà sûrs de ne pas disputer leur troisième épreuve mondiale consécutive, et leur confrontation ne servira qu’à alléger leur déception.
Groupe C
La Côte d’Ivoire aurait pu s’offrir une fin de campagne sereine si elle ne s’était pas inclinée à domicile contre un Gabon aux portes de l’élimination. Ce résultat met non seulement les Eléphants quasiment dans l’obligation de s’imposer au Mali, déjà éliminé, mais permet aussi aux Panthères de conserver un espoir de qualification si elles gagnent au Maroc. Ivoiriens (7), Marocains (6) et Gabonais (5) se tiennent en deux points, ce qui promet deux dernières journées indécises.
Groupe D
La décision de rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal en novembre prochain a relancé la course à la qualification. Le Burkina Faso et le Cap-Vert occupent désormais les deux premières places avec six points en quatre matches, et y resteraient en cas de victoire respectivement en Afrique du Sud et face au Sénégal. Mais les Lions de la Téranga, qui ont un match en retard, peuvent encore prendre neuf points, qui leur assureraient un retour sur la scène mondiale après leurs exploits lors de Corée/Japon 2002. Il faudra prendre les trois premiers sur la pelouse de Cap-Verdiens qui restent sur deux victoires contre les Bafana Bafana, derniers avec un point en trois matches.
Groupe E
Une victoire de l’Egypte contre le Congo pourrait l’envoyer en Russie si la veille, l’Ouganda ne battait pas le Ghana. Après avoir participé aux trois dernières Coupes du Monde, les Black Stars n’ont plus leur destin en main puisque, même en s’imposant sur la pelouse de Cranes en état de grâce dans ces qualifications, ils devront espérer un faux pas des Égyptiens sur leur pelouse face à des Congolais déjà éliminés. Difficile d’imaginer les Pharaons laisser passer cette occasion de revenir sur la scène mondiale après 28 ans d’absence…
Au micro de FIFA.com

Commentaires