FOOTBALL : Après la défaite du Syli à Conakry, des leçons à tirer selon Bantama Sow!

Entouré de son satif, le ministre de la culture des sports et du patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a convoqué une réunion technique ce lundi 09 octobre 2017 dans la salle de conférence de son département, avec la fédération guinéenne de football. Au sortir de cet entretien à huis clos, le président de la Feguifoot, Antonio Souaré, explique : « d’abord, ce n’est pas une réunion d’urgence. Elle était depuis le lendemain de la prise de fonction du ministre Bantama Sow . C’était une consultation. L’occasion a été opportune pour parler brièvement du match qui s’était passé hier», précise-t-il.
A la question de savoir si les jours de l’entraineur Lappé Bangoura étaient comptés à la tête du Syli, le président de la FEGUIFOOT est catégorique : « non ! Arrêter ça vous aussi. Arrêter ça, quand il y a des victoires vous êtes contents et quand il y a une défaite, vous dites c’est l’entraîneur, c’est l’entraîneur. Lappè Bangoura est un entraineur de licence A » a déclaré Antonio Souaré.
De son côté, le porte-parole du ministère des sports de la culture et du patrimoine historique, Jean-Baptiste Williams explique : «le ministre Bantama Sow a voulu s’enquérir de la situation de l’équipe nationale et essayer de voir aussi dans quelle mesure tirer des leçons de cette défaite afin de mettre en place une préparation pour les futures échéances. Donc on a écouté le président de la fédération guinéenne de football qui a donné beaucoup d’explications. Et qui s’est beaucoup appesanti sur le fait qu’il a pris fonction au moment où les éliminatoires de la Coupe du monde avaient déjà démarré. Donc à partir de février un certain nombre de matchs étaient déjà prévus. Sur le plan global, on part pour le CHAN et on n’est premier aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations. Cette débâcle pour lui, ce n’est pas la fin du monde ».
Jean-Baptiste Williams a affirmé qu’Antonio Souaré a parlé du renforcement des staffs techniques. « Après la débâcle du syli national, beaucoup de Guinéens demandent la tête de l’entraineur, Lappé Bangoura, selon le président de la Feguifoot. Vu le résultat et à partir du moment précis où la fédération a pris en charge l’équipe nationale, il faudrait vraiment faire une rétrospective pour voir le plan d’ensemble. La qualification pour le CHAN est faite par le même entraineur. La première place aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique, c’est encore grâce le même entraineur. Maintenant, des défaites, naissent les victoires. Donc espérons et attendons la suite. Le président de la feguifoot a parlé aussi du renforcement des staffs techniques où il y a beaucoup de dysfonctionnement. Mais, ce dysfonctionnement sera corrigé pour les prochains rendez-vous » a conclu t’il
Oumar Camara pour guineEtoile.com



Commentaires